Trépieds pour prendre des photos

Aujourd’hui, Stéphane Grossin, photographe, va vous parler des trépieds pour photo.

A quelle occasion on va avoir besoin d’un trépied ? Un trépied, on va l’utiliser soit pour faire des photos de nuit, essentiellement quand on a besoin de faire des poses longues, quand on va risquer d’être bougé, quand on ne peut pas rester indéfiniment de manière immobile, ce n’est pas possible donc on est obligé d’utiliser un pied photo. Donc ce pied photo, on va en avoir besoin aussi pour faire du paysage, pour faire du portrait quand on veut garder un seul et même cadrage pour toute une série de prise de vue, on va l’utiliser pour du time laps, pour du HDR, quand on a plusieurs vues à de différentes expositions et qu’on veut à chaque fois superposer ces images après en post-production.

Donc les trépieds, il y a différents modèles. Donc on va voir les trépieds de base. Tiens ça, c’est un très, très vieux trépied qui m’accompagne depuis très longtemps, donc on va avoir un système qui va être à clapet et qu’on va déplier comme ça le pied. Donc je dirai que ça c’est le modèle, c’est un peu le système qu’on va trouver dans le commerce. Alors le trépied en plus de ce système pour se monter et se descendre, va avoir besoin d’être stable, pour que l’appareil, pour que ça ne bouge pas, pour que les photos soient bien fixes, bien propre. Alors vous avez ce type de modèle. C’est simple, j’irai dans un abord financier assez abordable. Et ensuite vous avez des modèles plus professionnels. Ça c’est le modèle que j’utilise pour mon travail professionnel avec mes clients, donc ça c’est un pied qui a, qui est très robuste, qui est en aluminium et en acier, donc l’avantage c’est qu’il est automatique, on peut monter et descendre comme on veut sans avoir à dévisser à enlever les clapets et tout ça.

Donc je dirai que l’inconvénient de ce pied, c’est son poids, mais je dirai, moi dans mon utilisation, je dirai que cette inconvénient-là, je m’en accommode, j’ai besoin surtout qu’il soit robuste. Il est très stable et surtout il résiste aussi dans les conditions de vent, dans les mauvaises conditions, dans les mauvaises conditions de prise de vue. Donc là, vous avez ce modèle avec un poids très léger, mais avec aussi, très perfectible si vous avez des conditions climatiques extrêmes. Donc là, vous ne serez pas à la merci de mouvement avec un coup de vent ou une bourrasque alors qu’ici, là vous pouvez supporter du poids sans problème et avec du matériel très stable. Ensuite, vous avez ce genre d’accessoire, ce petit trépied qui lui va servir pour des choses au ras du sol ou vraiment quand vous avez besoin d’un point de vue très, très bas, je dirai ça et c’est un moyen très économique d’avoir un petit pied de base simple et pratique qui peut servir aussi pour modifier les éclairages.

Donc voilà, en termes de pied, donc vous avez toute une gamme de prix différent, ça va, je dirai 100 Euros, à moins de 100 Euros pour un trépied jusqu’à beaucoup plus cher, je dirai, on peut aller jusqu’à 1000 Euros, en général, ça peut même aller au-delà. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ici on a un matériel qui est professionnel, mais en matériaux, on a de l’aluminium, de l’acier et vous avez aussi des pieds en carbone. L’avantage c’est que vous allez avoir du matériel robuste et en même temps qui sera très, très léger, mais bon cette légèreté a un prix.

Ensuite vous aurez du matériel d’une gamme très standard, mais qui sera adressé à tout le monde. Là, vous allez pouvoir trouver votre bonheur si vous n’êtes pas un photographe professionnel mais vous voulez simplement vous faire plaisir avec un coût raisonnable.

Voilà donc quelques conseils afin de vous permettre de faire votre choix.